Le déodorant Kali: la neuvième merveille du monde

Si un jour on m’avait dit que j’écrirais un billet sur un déodorant je ne l’aurais pas cru et pourtant c’est ce que je suis en train de faire à l’instant. C’est bien pour dire! Mais c’était impensable pour moi de ne pas vous parler de cette trouvaille et croyez-moi, vous allez me remercier de l’avoir fait 😉

Bon, je sais que de la façon que j’en parle, ce déodorant semble être la 8e merveille du monde, mais oui, c’est pratiquement ça. Bon OK, on va dire la 9e, après mes enfants. 😉

Pour vous faire une histoire courte, mes «t’sours de bras» me font la misère surtout depuis que j’ai accouché de mademoiselle Charlie (est-ce que je suis vraiment en train de vous partager ça???!) du sens qu’il est impossible pour moi de penser, ne serait-ce qu’une seconde, de ne pas mettre de déodorant à moins de prévoir m’isoler toute seule sur une île déserte. Encore là, ce n’est pas tous les déos/antisudorifiques qui fonctionnent avec mes aisselles, parce qu’elles sont rendues très capricieuses (lire ici : elles m’énervent!!!!)

 

Vous le savez, ça fait un petit bout de temps que j’essaie de diminuer la quantité de « chimique » qui entre dans la maison, via les produits que nous utilisons au quotidien. Que ce soit les produits nettoyants, les savons, les crèmes… Sans être « plus catholique que le pape », je suis vraiment contente d’avoir trouvé, pour la plupart, des alternatives qui fonctionnent tout aussi bien, sinon mieux. Il n’y a que pour mon déodorant que la démarche a été plus ardue et pourtant, s’il y a un produit auquel je tenais particulièrement à trouver un alternatif non chimique c’est bien celui-là! Avez-vous déjà regardé la liste des ingrédients? L’hypocondriaque en moi en a les cheveux qui dressent sur la tête! J’ai donc dépensé une petite fortune en produits de toutes sortes (je ne serais pas surprise d’y avoir mis un de mes REER!) dans l’espoir de ne plus avoir à utiliser d’antisudorifique chimique. Mais à chaque fois, c’était un échec monumental. On va se dire les vraies affaires, je finissais par sentir le petit canard à la patte cassée, ou si vous préférez, le « yable », comme dirait ma grand-mère! Je revenais donc à contrecœur, à ceux dont c’est impossible de prononcer la liste des ingrédients, parce que c’était ça ou je ne côtoyais plus d’être vivant. Mais j’avais toujours espoir qu’un jour je finirais bien par en trouver un qui fonctionnerait.

Un moment donné, j’ai vu passer sur Facebook, une publication qui parlait du déodorant Kali mentionnant que c’était LE déodorant à avoir et qu’en plus d’être naturel, il était confectionné à la main au Québec. Même si j’étais septique et il faut dire qu’au point que j’étais rendue, 16$ de plus ou de moins… (parce que oui, je l’ai payé avec mes sous!) je me suis dit que j’allais l’essayer. Le meilleur move que j’ai fait !!!!!

 

La première journée que je l’ai mis à l’essai, j’avais prévu ne pas sortir de la maison juste au cas où, et tout compte fait, c’était l’idéal parce que je dois avoir passé la journée à renifler mes aisselles pour être certaine que je ne dégageais aucune odeur compromettante (disons que ce n’était pas « chic chic »). À ma plus grande surprise, ça n’a pas du tout été le cas. Je n’en revenais pas. Avais-je enfin trouvé le bon ou est-ce que je m’emballais trop vite?

Pour l’avoir essayé plusieurs jours avant d’écrire ce billet, je suis en mesure de vous dire qu’il a passé le test haut la main parce que sinon je ne prendrais même pas la peine de vous en parler. Il faut cependant comprendre que ce n’est pas un antisudorifique, mais bien un déodorant. Par contre, ça doit être le choix des ingrédients naturels, mais honnêtement, je n’ai pas transpiré plus qu’à l’habitude, même que j’ai trouvé qu’il y avait un meilleur contrôle des odeurs que lorsque j’utilisais une formule plus chimique. C’est fou!

Parce que ma curiosité a été piquée, je suis allée voir sur leur site internet pour en savoir un peu plus sur le « pourquoi de comment » il était aussi efficace. Ça serait effectivement les ingrédients naturels contenus dans ce déo qui ont la vertu de pouvoir s’attaquer directement aux différentes bactéries causant les mauvaises odeurs. Et en plus de dégager un frais parfum de lavande, patchouli & vanille (le parfum que j’ai choisi), j’ai deux aisselles qui ont maintenant le privilège d’être hydratées (gracieuseté également de Dame Nature). J’en connais deux qui sont plus qu’heureuses!

 

Je peux donc vous confirmer que mes anciens déos/antisudorifiques ont pris la direction de la poubelle et que ce n’est pas demain la veille qu’ils feront un retour à la maison!

 

Pour plus de détails sur cette neuvième merveille du monde, je vous invite à aller visiter le site internet juste ICI

 

Je tiens à le mentionner, ce billet n’a pas du tout été commandé, ni même demandé. C’est vraiment un produit coup de cœur que je tenais absolument à vous partager!

 

Partager:

Laisser un commentaire