Des vacances mémorables au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Les vacances, ce moment de l’année que l’on attend avec impatience! Je me tiens presque, crayon en main, à côté du calendrier afin de faire des X pour savoir le nombre de dodos restants avant celles-ci. Bon, je dois dire que ces dernières années, avec les enfants, elles sont quand même plutôt calmes, mais le simple fait de ne pas avoir à penser à la routine fait notre bonheur. Par contre, cette année, nous avions le goût de changer d’air. Il faut dire aussi que nous avons fait la plupart des activités de notre région. Hum… mais où aller? Dans le Sud? Nous y avons pensé. Puis, nous nous sommes dit que nous n’avions sûrement pas besoin d’aller si loin pour passer de belles vacances, surtout qu’il y a encore plein d’endroits de notre belle province que nous n’avons pas explorés. Notre choix s’est donc arrêté sur la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Il faut dire que nous avons été un peu influencés par le parrain de fillette qui vient de cette région et qui n’a pas arrêté de nous en parler en bien. 

Je dois avouer que mes connaissances concernant le Saguenay–Lac-St-Jean s’arrêtaient pas mal à l’accent de ce coin de pays et leurs fameux bleuets. Je sais, je ne suis pas très originale. C’était donc une raison de plus pour aller le visiter! C’est avec la voiture pleine à craquer, excités comme des puces dans un magasin de tapis, que nous sommes partis à l’aventure très tôt en matinée. Pays des bleuets, nous voilà!

Normalement, lors des longs trajets en voiture, je suis plus du type « vous me réveillerez une fois arrivés », au grand malheur de mon chum, mais pas cette fois-ci. Comment voulez-vous que je dorme avec de si beaux paysages? Impossible! Je suis restée les yeux grands ouverts pendant les 4h37 minutes de trajet. Je voulais être certaine de ne rien manquer. Juste pour toutes les belles choses que nous avons vues sur la route, le voyage en valait déjà la peine!

3 arrêts pipi, 1 café et 466 kilomètres plus tard, nous arrivions donc à notre première destination des vacances. 

 

1er arrêt : le zoo sauvage de St-Félicien

Je vous ai déjà mentionné que Fiston est un grand amoureux des animaux, alors pas besoin de vous dire qu’il a particulièrement adoré cette journée.  On a déjà visité d’autres zoos auparavant, mais  c’était la première fois que l’on avait un accès aussi privilégié aux animaux. Nous avons monté à bord d’un train dans lequel nous avons pu observer plusieurs animaux vivants dans un espace naturel. Pendant une heure, soit la durée du trajet, on a pu observer des ours noirs, des loups, des buffles musqués, des chiens de prairies, etc. On a même eu la chance d’avoir un aperçu de comment vivaient les gens à une certaine époque. Il me semble que l’on n’avait pas assez d’yeux pour tout voir. 😉

On a également eu bien du plaisir à assister aux collations des animaux et aussi à aller se rafraichir dans les jeux d’eau. Fiston ne voulait plus partir.

Avant de quitter le zoo de St-Félicien, nous avons assisté à un film multisensoriel. Il s’agit d’un des moments que j’ai préférés. Pendant que se déroulait le film (d’une quinzaine de minutes), nos cinq sens étaient utilisés. Avez-vous déjà été dans une salle de cinéma dans laquelle il neige? Une activité que vous devez absolument faire lors de votre passage au zoo.

 

2e arrêt : Aquafun

Comme on logeait à l’hôtel le Montagnais et que celui-ci, en plus d’avoir des spas et une piscine, a des jeux d’eau, les enfants étaient au paradis! On y a donc passé une partie de notre deuxième journée, assez, du moins, pour ratatiner des petits orteils 😉 Si vous passez par cette région, je vous recommande fortement cet hôtel. En plus de bien y dormir, vous pourrez également avoir accès à une salle de jeux et au gym. Son restaurant est également excellent. Un autre point positif : il est super bien situé, près de plusieurs services et à proximité des activités que l’on avait à l’itinéraire.

 

3e arrêt : Alpaga Bersi

Arrivés à la ferme Alpaga Bersi, on est rapidement tombés sous le charme. Il était difficile de croire que nous n’étions qu’à quelques minutes du centre-ville tellement l’endroit était paisible. Nous avons été accueillis par les deux propriétaires qui nous ont partagé, durant notre visite, leur amour pour leurs bêtes. Il n’y a pas de doute, ces dernières sont traitées aux petits soins. Ils nous ont aussi permis de les flatter et de les nourrir, moment qui, j’en suis certaine, restera graver dans la mémoire de fillette.

Avant de finir la visite, on a fait un petit arrêt dans leur champ de camerises. Je ne sais pas si vous avez déjà eu la chance de goûter à ce petit fruit (un mélange de framboise et de bleuet), mais c’est du bonheur pour les papilles.

Pour prolonger notre plaisir, nous avons pu nous installer sur une des tables à pique-nique pour y manger notre lunch.

 

4e arrêt : le Parc Mille-lieux de la colline

Il n’y a pas de doute, le Parc Mille lieux de la colline, c’est la destination incontournable avec des enfants. Les miens ont tellement tripé. J’ai rarement vu des animateurs personnages  aussi impliqués auprès des enfants. C’était beau à voir. Tour à monter, jeux d’eau, piste de course, labyrinthe, balade en train, tout y est pensé pour s’amuser. Difficile de faire autrement que de retrouver notre cœur d’enfant dans ce parc thématique. Un autre point que nous avons aimé concerne la grandeur des lieux. Nous n’avions jamais l’impression de nous piler sur les pieds. Fait intéressant : le parc est également accessible en hiver et propose d’autres activités tout aussi amusantes.

Mention spéciale à Capitaine Bouillon : merci d’avoir été, pendant un moment, le meilleur partenaire de l’imaginaire à Fiston.

 

5e arrêt : Fjord du Saguenay

C’est à bord du bateau La Marjolaine que nous sommes partis explorer le mythique Fjord du Saguenay. Différents types de croisières sont offertes, mais nous nous sommes dit que celle de trois heures serait parfaite avec les enfants. Depuis le temps que Fiston voulait faire un tour de bateau! Nous avons commencé la visite sur le pont qui donnait directement accès aux magnifiques paysages et nous avons, par la suite, descendu au niveau inférieur, question de bien nous installer avec les enfants. Au début, je n’étais pas certaine que cette activité conviendrait à nos crapules. En effet, trois heures, c’est quand même long! Surtout pour des enfants qui ont de la difficulté à tenir en place comme les miens. Mais, à mon grand bonheur, ils ont pensé à leurs petits passagers. Une section du bateau est aménagée afin que les enfants puissent y jouer ou colorier pendant que papa et maman peuvent tout de même admirer la beauté du Fjord. Fiston a même eu la chance de s’y faire une nouvelle petite amie française. 

Si vous me demandez de décrire ce que j’ai vu, j’aurais de la difficulté à vous le dire…Le fjord est d’une beauté majestueuse, rien de moins. Jetez un coup d’œil à ces photos et vous comprendrez pourquoi.

 

6e arrêt: Musée du Fjord

Après le bateau, c’était maintenant en autobus que nous allions découvrir les différents attraits touristiques de la région. Nous avons effectué le circuit guidé de La Baie qui nous permettait d’avoir accès à cinq différents attraits. Ainsi, puisqu’il était possible de le faire, nous avons descendu au Musée du Fjord.

On a eu la chance, grâce à l’Aquarium, d’en apprendre plus sur la faune présente dans les fonds marins du Saguenay. Si je vous disais que nous avons pu prendre dans nos mains des étoiles de mer, des oursins, etc., vous pourriez comprendre que nous avons eu beaucoup de plaisir, tant les petits que les grands!

Une autre des expositions permanentes qu’il est également possible de visiter est celle sur l’histoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean. J’aurais aimé y prendre plus de temps pour tout lire, car c’était très intéressant, mais vous comprendrez qu’avec deux jeunes enfants, ce n’était pas évident de se concentrer! 

Un autre des activités incontournables du musée est le spectacle multimédia qui nous permet de voyager au cœur du fjord du Saguenay. C’est dans une salle spécialement conçue pour cette activité que l’on monte à bord du Navis (un vaisseau spatiotemporel qui nous permet de voyager à la fois dans les airs et sous l’eau) afin d’en apprendre davantage sur la formation et l’évolution du fjord. 

Mon seul petit regret est que Dame Nature n’a pas été de notre côté cette journée-là. La marée étant trop haute, nous n’avons pas pu faire l’excursion extérieure permettant de partir à la recherche d’organismes qui peuplent la berge en compagnie des guides. En plus, les bottes et les pelles sont fournies! Raison de plus pour y retourner! 

 

Toute bonne chose a une fin

Chaque soir de notre séjour, nous nous endormions impatients de voir ce que nous réservait demain.  Comme toute bonne chose a une fin, c’est avec  la tête remplie de magnifiques souvenirs que nous avons pris le chemin du retour, en nous disant que ce n’était qu’un aurevoir, région du Saguenay Lac-Saint-Jean. 

Souvenir d’un magnifique couché de soleil à La Baie

 

 

Décharge : bien que j’aie reçu des avantages de cette collaboration, les opinions émises dans ce billet sont les miennes et sont sincères.

 

Partager:

Laisser un commentaire

− 5 = 5